LE PROFILAGE VERBAL 

 


 

« Les mots ont dépassé ma pensée ! », « ce n’est pas ce que je voulais dire… », « je ne pensais pas ce que je disais ! », autant d’expressions qui soulignent la difficulté de dire ce que l’on pense et de penser ce que l’on dit.

Chacun se dissimule derrière un rempart d’expressions toutes faites, de formules bien pensantes à défaut d’être bien pensées. Rien que des mots d’emprunts dont aucun ne nous ressemblent vraiment. Or, la relation entre les mots et l’image de soi est très étroite.   

Parce qu’ils fusent, sans aucune censure, sans que nous prenions le temps de réfléchir à leur portée émotionnelle, les mots qui jalonnent notre discours divulguent à notre insu ce qui se trame dans le secret de notre âme et conscience. Nous ne pensons pas plus loin que le sens dénoté des mots et c’est dans leurs sens connotés que se cachent les états d’âme, les complexes, les faiblesses et les conflits que nous voulons passer sous silence.  

Un mot ne se résume pas à sa seule composition immédiate de sons et de sens utilisé pour construire un énoncé. Non. Le mot est aussi un vecteur énergétique, un transmetteur d’émotions négatives ou positives qui influencent la perception que nous avons de nous même et formatent notre image sociale. Le mot exprime à notre insu notre ressenti. Si nous n’y prenons garde, les mots prononcés sans réflexion préalable, finissent par nous voler notre image. 

Lire les articles

Découvrir les stages

 

© 2011 Agence Web - Tours (37)